The Chemistry Magazine : Online magazine covering music, art, fashion and more
Online magazine covering music, art, fashion and more


Music

2 août 2017

Arcade Fire – Everything Now (Columbia)

More articles by »
Written by: Benjamin Valbon
Étiquettes : , , , ,

Artiste : Arcade Fire
Label : Merge Records
Album : Everything Now
Date de sortie : 07.28.2017
Disponible sur : iTunesDeezer, Spotify, Google Play

C’est probablement le groupe le plus intéressant de ces dernières années dans le milieu indé. Arcade Fire s’est forgé une légende en essayant d’échapper au marketing tout en sachant en jouer, en s’attirant les faveurs du fleuron de la presse spécialisée, Pitchfork en tête, et surtout, en évoluant de manière extrêmement intéressante aussi bien dans leurs compositions que dans leurs productions. Sur le précédent « Reflektor », l’électrique James Murphy aidait Win Butler et ses amis en poussant le délire discoïde noir au point de nous livrer un album puissant, presque mythologique, à l’image de sa pochette et de ses chansons autour d’Orphée et Eurydice. Cette fois-ci, entourés de Thomas Bangalter (Daft Punk), Geoff Barrow (Beak) et Steve Mackey (Pulp), les Montréalais se permettent l’impossible : devenir un groupe de stade au risque d’être les Coldplay de la musique indé. Explications.

Dès l’intro et le premier single « Everything Now », le ton est donné. Composition 80’s, ambiance flamboyante, des chœurs chantants « oh oh oh »… Arcade Fire ne fait plus dans les ballades pop mais dans les hymnes de stade. Rien de méprisant, bien au contraire, vu que cette introduction est un parfait déclencheur à ce qui suit : un enchaînement de petites bombes puissantes et élégantes. « Signs of Life » et sa ligne de basse imparable, « Creature Comfort » et son énergie débordante, « Peter Pan » et sa construction expérimentale ou encore « Electric Blue », qui laisse la part belle à la chanteuse Régine Chassagne… Mais alors que l’on pourrait croire que seuls « Chemistry » et son inspiration reggae détonnent, un goût amer nous reste à la fin de l’écoute de « Everything Now ».

En effet, malgré la qualité de morceaux comme le disco blues « Good God Damn » ou la ballade finale « We Don’t Deserve Love », on a tout de même l’impression que le groupe se repose sur ses lauriers. Là où « Reflektor » nous entrainait dans un voyage complexe mais évident, « Everything Now » nous semble être qu’un enchainement de ce que sait faire de mieux le groupe, sans forcément le supplément d’âme que l’on attend d’un album d’Arcade Fire.

De plus, un problème semble s’émaner de ce disque. Un souci que retranscrivent les morceaux centraux « Infinite Content » et «Infinite_Content » : une dualité entre l’ambition de remuer les foules et celle d’être toujours le groupe de Neon Bible et The Suburbs. À l’image de Coldplay, doivent-ils rester le groupe qui a fait « Parachutes » (« Funeral ») ou peuvent-ils se lâcher et composer « A Sky Full of Stars » (« Everything Now ») avec une star de la musique de la musique électronique ? Nous n’en sommes pas encore aux productions putassières, certes, mais Everything Now transparait comme étant le reflet de ce qu’est Arcade Fire en 2017, une chimère qui ne demande qu’à exploser. Rendez-vous dans les stades.



About the Author

Benjamin Valbon





 
Les articles
 

 
Phoenix Ti Amo

Phoenix – Ti Amo (Glassnote Records)

Il est loin le temps de l’insouciance, du farniente, de la dolce vita. Et pourtant, c’est dans cette période sombre que Phoenix décide de sortir, avec son sixième album studio, […]
by Benjamin Valbon

 
 

Angels & Airwaves ou le rêve aérien de Tom DeLonge

Lorsqu’un nouvel album atteint le top 1 catégorie rock des ventes digitales de plus de 12 pays (aux dernières nouvelles), le notre compris, et détrône ainsi le nouveau Rock or […]
by bensieuw

 
 

Blossom – Blue Balloons / The Longest Journey LP + Mini Interview

Ces allemands de Project Mooncircle travaillent sans relâche, quelques jours après la sortie de l’EP de KRTS ( dont on vous parlait ici ) place au producteur polonais Blossom et […]
by Admin

 

 

Ishome – Confession LP / FUSELab

Il fait beau, soleil et petite brise sur la joue, Ken Tavr de Ishome dans mon casque. Il pleut, il fait froid et je me planque sous ma couette, Eva […]
by Johanna

 
 

Le Parasite – My Mind Travels far, eau douce & pluies acides.

    J’allais me lancer dans une chronique de musique saine, un truc pour faire du yoga et manger des graines. Mais il se trouve que je ne suis pas […]
by Admin

 



0 Comments


Soyez le premier à commenter!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *