The Chemistry Magazine : Online magazine covering music, art, fashion and more
Online magazine covering music, art, fashion and more


Art and Design

15 septembre 2016

Art & Polyvalence: La Lazy Interview de Lazy Youg

Disposant d’une multitude de cordes à son arc, Lazy Youg est un artiste qui s’exprime au travers de son art. Ultra créatif et polyvalent il a créé son propre atelier/salon de tattoo ‘La Troisième Main’. Inspiration, activité et projet, The Chemistry a eu l’honneur de rencontrer Lazy Youg pour évoquer sa « LazyLife« .

INTERVIEW 

– YO Lazy Youg ! Dis moi, est-ce que tu pourrais te présenter aux lecteurs de The Chemistry ?

Ouaip mais étant vraiment lazy et plus à l’aise avec les formes qu’avec les mots, je vais laisser le soin à mon partner écrivain Bardamu de me personnifier pour la suite de l’interview, si ça va pour vous (chacun son taf).

Je suis Vassili, mon nom d’artiste c’est Lazy Youg. Je me décrirais comme un dessinateur sur tous supports (murs, peaux, papier, ordi, tee shirt…). Même si j’ai beaucoup voyagé je suis avant tout un gars du 18ème, j’y suis né et j’y travaille. Je baise le 15ème. Nan je déconne.
Sinon je suis un type normal quoi, hygiène honorable, sites porno, création, procrastination, alcoolémie…

Tu es un artiste capable de créer sur une multitude de supports, tu peux nous parler de ton parcours, tes activités, ton mode de vie ?

Comme je le disais, je suis né dans le 18 dans une famille de classe moyenne dans les années 80. Ado, je me mets naturellement au fond de la classe et je commence à dessiner, je rencontre des gars « lazy » comme moi qui ont la même aptitude à laisser filer le temps, on se met au graffiti, on crée notre crew (LGB Le Ghetto Blaster) composé de tagueurs et rappeurs.

Ensuite c’est l’escalade : manque d’oseille, existence en marge, vols, viols, meurtres et prison (merde ça c’est Guy Georges). Non, du très classique en fait pour des ados/jeunes adultes du 18. On traine dehors, on tague, on boit, on fait des conneries pas trop trop grosses, on se chahute, on va en soirée, on se prend des vents et puis on finit par en séduire quelques unes. Je quitte l’île de France pour l’île de la Réunion où j’y étudie aux Beaux Arts. La Réunion reste à ce jour mon île de coeur, je m’y suis formé artistiquement, j’y ai fait des rencontres capitales, qu’elles soient amoureuses, amicales, artistiques (mon crew NKOTB avec mes gars sûrs Kid Kreol et Boogie). Je passe ensuite par Montreal où j’apprends le tattoo avec John et Pat dans leur shop de la rue Ontario, Blackeyestattoo (meilleure shop de Montreal indeed).

10 piges se sont écoulées, retour à paname. Je débute des collabs avec des marques comme Tealer ou Bernice, je réalise plusieurs pochettes dont les plus notables demeurent celle du rappeur et refré Perver (le vrai gars de Pigalle) et de Natural Mighty (big up Gen). J’entame une relation artistique avec un auteur que j’admire depuis toujours et avec qui j’envisage l’homosexualité tellement ses écrits me bouleversent, Bardamu. J’habille ses chroniques de mes illustrations (dans le média Yard) et un jour on sera connus et millionnaires, pour l’instant on se connait et on est fiers de ce qu’on fait, c’est l’essentiel.
Je rencontre Camil Labuse (Chezmonsieur, Le Poisson) et nous créons notre atelier La Troisième Main avec AnyBarbari. Le mode de vie est plutôt chill, lazy, j’aime pas la vitesse. Dessin, reuba, lecture, moins de graffiti et plus de tattoo.

1978562_635406923175410_868006588_o 14383348_897503807049196_152304847_n

– Parmi tout ton panel d’activités, Y en a-t-il une que tu chéris plus que les autres ?

Le dessin est mon mode d’expression, j’essaye de l’exploiter sous toutes ses formes, chaque support donne son propre lot de sensations. Ce que je préfère sans doute c’est de capter l’univers de quelqu’un et d’y accoler ma particularité esthétique, de créer une synergie artistique, que ce soit avec un client pour un tattoo ou avec un artiste avec lequel je collabore.

– Ou puises-tu ton inspiration ? Est ce différent selon que tu graphes, design ou tatoue ?

Mon inspiration vient de l’accumulation d’images emmagasinées depuis ma naissance à travers la bd, les films, bref tout ce qui a trait à la culture populaire mais aussi à l’histoire de l’art, avec une fascination pour la renaissance et la représentation biblique en générale. Comme je disais, de plus en plus je tente d’adapter mon dessin au contexte de la collaboration. On dirait une phrase du Maréchal Pétain mais non.

14383475_897504587049118_1473594160_n 14341715_897503933715850_134284937_n

– En parlant de ça, peux tu nous parler de ton atelier/salon ? Son style ?

Le salon est à l’image de ses 3 habitants. La Troisième Main est un petit atelier/salon de tattoo au cœur (presque sacré) du 18. C’est un peu comme une extension de chez nous, il est à taille humaine, tout le monde est le bienvenu. Nous sommes trois artistes, Camil Poisson La Buse pour une partie exclusivement tatouage. Style très fin et très propre. AnyBarbari, artiste/illustratrice, elle apporte un style frais et minutieux tout en dot (point) et élégance. Notre salon a son style propre, pas très business ou chacun y trouve son compte. On accueille des guests quand on a un bon feeling et on favorise la collaboration (ta gueule le Maréchal) comme avec la styliste ultra talentueuse « La Carte Verte » avec qui nous avons fait plusieurs collections de vêtements.

Préalablement à l’interview tu m’as dis que t’étais passionné de bande dessinée, peux-tu développer ce que tu aimes là dedans ? Tu lis quoi en ce moment ?

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours lu de la bd. Ce que j’aime avant tout est le pouvoir narratif quasi inifini du medium, tant dans le scénario que dans le dessin. Mon éventail de lecture s’étend du manga au comics (arrêt de la lecture de Spiderman en 1995 pour ceux qui savent, putain de clones) en passant par la production franco-belge et l’underground nord américain. Enormément d’auteurs m’ont influencé par leur génie du dessin ou de la narration. (La liste et trop longue contactez-moi en MP si vous voulez des tips).

En ce moment je suis de près la maison d’édition « Lézard Noir » axée sur une volonté de diffuser en France des mangas des années 60-70 à nos jours. Parmi les auteurs je bloque complètement sur Suheiro Maruo depuis 5 ans, le génie de l’Ero-Guro . C’est indescriptible de puissance poétique , érotique , dérangeante, fascinante. J’ai trouvé en lui un nouveau maitre et multiplie les refs à son Univers. Pour commencer je conseillerai le classique « La Fille Au Camelia ». Sinon dans un registre plus général je conseille les tomates à la croque au sel et les petites criques proche du barrage de Saint-Agnan dans le Morvan.

10358746_783605135022254_8861162914282362290_n 11099996_823919377657496_8563088787766556108_n

– Une question sur ton futur, as-tu des projets pour la suite ?

Je continue mon travail de collab avec Bardamu sur un projet en cours avec AnyBarbari. Dis comme ça ça vous avance pas beaucoup mais ça va être mortel. J’élabore depuis 1 an une série sur les représentations du Christ qui devrait aboutir à une exposition. D’autres fresques pour la Hoops Factory de mon rey Gilles Logy. Une résidence est en cours de montage sur l’île de la Réunion pour 2017 où nous souhaiterions déplacer La Troisième Main du 18 au 974. Notre activité de tatouages ne faiblit jamais et nous continuons à encourager les rencontres à La Troisième Main pour mettre en place une révolution et renverser le gouvernement ou pour prendre l’apéro.

Bon allez, dernière question obligatoire : t’es sur une île déserte, t’as un Walkman cassette autoreverse, t’as le droit à un son, tu prends quoi ?

Si c’est une cassette, c’est la mythique que j’ai perdu après m’être fait courser par les flics (coup de genou dans les boloks pour mon sauce Vestee) pour un tag place des abbesses en 98. Y’avait sur une face des freestyle de Solaar et du 501 Posse sur Radio Star datant de 90, du Rico, du Stryker D sur nova (introuvable depuis), et sur l’autre face freestyle Time Bomb Générations FM avec X-Men, Lunatic, Le Rat Luciano, datant de 98 (directement recopié après la perte de ladite cassette).
Si c est un mp3 « Jesus Christ » de Woody Guthrie.
Quoique non, si je suis seul sur une île déserte je prends une cassette avec un best of de Patrick Sebastien pour ne pas regretter le monde de merde où je vivais.

– Je te remercie pour ton temps, et on se parle en privé pour que je prenne un Rdv tattoo chez toi, ça marche ?

Passe quand tu veux mais préviens un peu avant que je ne sois pas en train de boire des pintes au Luxbar avec mon sauce Cazo.

14365284_897503750382535_725882585_n14365402_897504540382456_430686615_n14384036_897503860382524_1096948079_n10277804_656877054361730_2200704538015516961_n14331493_897517513714492_102340061_n 14348738_897517620381148_454320132_n

LINKS

Lazy Youg // Facebook Instagram
La Troisième Main // FacebookInstagram



About the Author

Kevin urkel
Un barbu sneakerhead à qui Vegeta a légué la technique du Final Flash & les 7 Dragon Balls. (Sneakers, NBA, Lifestyle, Musique, Art, Food, Photographie) / Ig: Passionurkel / mail: urkel@the-chemistry.net




 
 

 

Donarra – Les Sentiments De Shiva EP : « Namasté »

Si l’on pensait un jour que le Dieu Shiva s’adonnerait à se laisser porter par une rythmique musicale orchestrée par le marseillais Donarra sur ce moyen format intitulé « Les […]
by David

 
 

Les coupe-vents les plus sympas du printemps !

Qui a dit que le K-way était has-been ?! Cette célèbre veste synthétique des années 90 que tu n’osais mettre qu’en dernier recours, cette même veste dont tes parents te […]
by Kevin.V

 
 

Brian Donnelli aka Kaws : ce blaze qui veut dire beaucoup.

Qui est Kaws ? je suis sûr que tu as déjà entendu parler de ce patronyme si tu t’intéresses un peu au monde de la basket… mais le connais-tu vraiment ? […]
by Kevin.V

 

 

Découverte/20 – Geoffroy, la claque musicale venue du Canada.

Ha le Canada ! Son climat typique des meilleurs congélateurs, des meilleurs rayons électroménagers, sa gastronomie qui en fait baver plus d’un et ses artistes musicaux si chers au cœur […]
by Pieral

 
 

Après le pack Silver Bullet, Nike balance le Metallic Gold.

Plus besoin d’aller à Denver pour voir les Nuggets (traduction littérale de « pépite d’or » pour les non fanatiques de Shakespeare) #NBAJOKE. Une vague de lingots d’or tombe sur l&rsqu...
by Kevin urkel

 



0 Comments


Soyez le premier à commenter!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *