The Chemistry Magazine : Online magazine covering music, art, fashion and more
Online magazine covering music, art, fashion and more


Music

1 mars 2017

Découverte/20 – La « Substance Matinale » de Le Monkey

More articles by »
Written by: Pieral
Étiquettes : , , , , , , ,

Artiste : Le Monkey
Album : Substance Matinale
Label : LAMP / Puzl Records
Disponible chez : tous les bons dealers

Coucou les copines ! Aujourd’hui on va se pencher sur un truc hyper important pour la musique : le choix d’un artiste. Parce que oui, les artistes, les DJ et autres producteurs, ça court les pages internet et il est difficile de se pencher sur le bon pour en suite devenir une véritable groupie ! Histoire de vous aider, j’ai eu la super idée de faire ce tuto pour choisir les vrais artistes. Ceux qui méritent le Découverte/20 et dont on devrait parler plus souvent. Pour faire ça bien, j’ai fait appel à Mr. Cardboard : le PDG de Carton Pâte Records basé dans la belle ville de Grenoble. Véritable amateur de découvertes, il s’est spécialisé dans le dénichage et nous donnera quelques tips pour réussir à tous les coups. C’est parti mon kiki !

Nan. Sérieux, t’as cru j’allais donner toutes les bonnes astuces en imitant Enjoy Pigeon ? Pfff… Tu dois être déçu, mais maintenant que tu as cliqué sur l’article, on va se pencher sur le cas de Le Monkey qui m’a, effectivement, été conseillé par un DJ en carton.

Le Monkey, c’est le side project d’un artiste plus connu dont on taira le nom. Le primate a envoyé une démo chez Carton Pâte pour présenter son premier EP et ça a très vite été le coup de cœur dans les bureaux du label grenoblois. Il faut dire que le producteur a un certain talent pour proposer un truc assez novateur par rapport à tout ce qu’on peut entendre en ce moment. Plutôt que de nous sortir un beat lancinant sur du 4/4, il cherche à mettre en place de véritables paysages. C’est simple, c’est tout à fait le genre de musique à écouter au volant d’une Twingo lancée pleine vitesse dans des paysages normands sous un soleil d’hiver. 

Sortez les Wayfarer, on embarque sans plus attendre dans cette carte postale musicale signée par un homme masqué de singe. Cette Substance Matinale, puisque c’est le nom de ce premier opus est sortie sur le label de LA Puzl Records. Une affiliation non exclusive qui a permis au label grenoblois d’apporter son aide au producteur et l’accompagner dans le délire de la promotion et du booking. Vaste projet qui l’a fait arriver à mes oreilles et pour lequel j’ai craqué.

S’il fallait faire tenir la chronique en un tweet, j’aurai simplement lâché un la Substance Matinale de Le Monkey fait très vite effet et j’aurai sans doute échoué dans le néant du net à coup de RT incompris. Histoire d’éviter ça, on va se plonger dans cette substance jusqu’au oreilles étape par étape pour ne pas risquer l’hydrocution. Et c’est avec HAM que l’on commence. L’atmosphère semble lourde et pourrait laisser présager une énième sortie aux beats lancinants sans véritable esthétique. Une intro trompeuse qui vole en éclat avec Géode, un second morceau nettement plus planant et mélodieux du genre qu’on entend rarement. La suite nous garde dans cette ambiance cool et nous amène à la Framboise. L’étape cruciale de l’immersion. Entre-jambes ou nombril, c’est le passage obligé pour se plonger pleinement dans Le Monkey. Avec son beat, il fait la transition entre les morceaux à l’eau de rose et une musique plus pêchue mais toujours aussi douce et on continue à se laisser couler dans la suite de cet opus. J’aurai largement plus parler de chaque morceau les uns après les autres, mais une fois passé le nombril, j’ai peur de mouiller mon clavier et, de toute façon, c’est aussi à vous de plonger. Un texte n’aurait fait que vous maintenir la tête hors de tout.

Pour finir, difficile de vraiment qualifier le style de Le Monkey. Entre douceurs et rythmes poussés, tout cet album se ballade agilement en douceur dans nos oreilles. Par contre, on pourrait le définir plus facilement en le rangeant aux côtés des précédentes sorties de Rone, Jon Hopkins ou encore de certaines sorties de Ghostly. Impossible de choisir un morceau qui soit meilleur que les autres et encore moins de donner une note à cette release si ce n’est celle de Découverte/20. Bisous.

Abonne toi !

Pieral Abourre


Le Monkey

Facebook // Soundcloud



About the Author

Pieral
Chat du net et rédacteur du réel passionné de musiques plus ou moins intelligentes, de jeux plus ou moins compliqués et de culture web plus ou moins NSFW.




 
Les articles
 

 

Intersport défie Vivaldi avec #RunTheSpring

INTERSPORT lance une campagne digitale destinée aux runners. INTERSPORT, leader mondial de la distribution d’articles de sport, s’adresse aux sportifs de tous niveaux et les invite à se dépasser à […]
by Marlène Daisy

 
 

Coup de coeur sur le Voxel Art de Sir Carma

Place à votre côté geek mes chimistes ! Après la naissance du Pixel Art issu des jeux 8-bit des années 80-90, une nouvelle forme de graphisme devient de plus en […]
by AntoinePlu

 
 

« NIN » le nouvel EP de Senbeï made in Japan

Parfois, tu reçois une promo, t’es pas trop certaine de comprendre le concept immédiatement, puis tu tombes sur une petite merveille avec des mots comme « Hip-Hop, sonorités asiatiques, électroniques, […]
by Marlène Daisy

 

 

Olow x Steven Harrington : le sens du détail dans l’ADN de la marque

Nous suivons « Olow » depuis maintenant 5 ans exactement et c’est bien l’une des rares marques dont la sortie d’une nouvelle collection nous excite toujours autant ! Mais on […]
by Marlène Daisy

 
 

Neue Grafik – Solal EP, retour sur un vinyle de grand cru millésimé

Petite envie de vous faire partager ou redécouvrir (pour les connaisseurs) aujourd’hui quelque chose « d’hexagonal », de taille à pouvoir vous faire a minima trémousser délicatement un chaleureux matin […]
by David

 



0 Comments


Soyez le premier à commenter!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *