The Chemistry Magazine : Online magazine covering music, art, fashion and more
Online magazine covering music, art, fashion and more


Interview

25 mars 2017

« Drowning In You », ou « l’eargasm » absolu

More articles by »
Written by: Robin
Étiquettes : , , , , ,

Mention un peu spéciale aujourd’hui mon chimiste, je dois l’avouer ! Figure-toi que je suis parti à la rencontre de quelqu’un d’assez spécial pour moi. En effet, il y a plus de trois ans maintenant, en me baladant sur SoundCloud, je suis tombé nez à nez avec LE morceau qui n’a pas cessé de me faire frissonner jusqu’à aujourd’hui. Sûrement une (voir la) de mes plus grosses révélations musicales jusqu’à présent. Je n’en dis pas plus sur le morceau. Cette fois-ci, je vous laisse la surprise et le plaisir d’aller le déguster pendant votre petite lecture…

Interview: English Version (Click Here)

– Hey man, thanks for accepting my request and answering my questions ! How are you?

I’m good haha stressed, as i said earlier but good. (He was just back from a women’s protest against Trump, so the anger and stress was still there.. )

– So, let’s talk about this mindblowing masterpiece of yours. Where did it all started ? Where did the inspiration come from ?

Interesting.. There’s a lot to talk about there i think in retrospect, it’s easier for me to self analyze how it all came together. It was a culmination of feelings working themselves out in music, which has definitely always been an outlet for me to express raw tenderness. I had recently moved from my college town to a bigger city and had a lot of feelings and experiences that went with that. So they kind of just bloomed out of me then.

– I must admit that the first thing that captivates me in your impressive work is the way you compose your sound and the way you fit all the various elements. How long did it take to create this piece ?

It takes me like 2 or 3 weeks for the whole EP. Something like that. Came out super quick.

– Obviously I do not forget about the other two tracks of « Fragile » ! These are also amazing, but slightly different. Did you felt something different when you made « Drowning In You »?

Umm… not really? Hard to say. The songs kind of are all getting at the same ideas but in different ways. « Drowning In You » took the longest though.

– Really ? How can you explain that ?

I almost ditched the song when i was first making it. Something about it didn’t feel right at first. It took a lot of listens, editing and refinement to get it in a place where i liked it.

– This « ferity » paid by the way. Three years after, you took some space from this track, what’s your point of view concerning « Drowning In You » ?

I listen back to all the detail and i can hear the time i spent perfecting every little sound. I don’t listen to it much or get the same feelings from it as i did when i made it, but i can’t deny that it will always be a part of me and represent something my soul had to say.

– The piece have a very « free form » concerning the build up of the track, have you got something to say about that ?

Thanks man! I take that as a compliment. I dunno, i don’t think i reinvented any wheels, but i will say that i like playing around

– Yeah man it was, i really love when artists thinks outside the box and make « true » music.

Hahaha all music is true, brother!!

– Man, tell us what kind of magic did you used to make a sample of Beyoncé and Jay-Z sounds so cool ??

Hahahahahahahaha ! Idk if cool is the right word, i think it’s so widely used. But i guess… it’s not different than making an 808 sound cool. Been used a trillion times over, but when an 808 hits right, it bangs!!

– As I previously wrote on my review, to me, this track is probably one of the greatest track I’ve heard in many years. Do you have a special sound that makes you feel like this too?

Let me think for a sec.. There are always a few tunes that when i hear them it brings me to a really special place, even years after..

« Zomby – Test Me For A Reason » and « Omar S – Day »

– Finally, what do you think about this remix ?

Oh yo homie brought the heat on that one ! I love it. He’s much younger than me. It’s a compliment that someone younger than me with a different audience can take something i did and repurpose it and adapt it to a new audience. I think that’s pretty rad. Dude is a shredder!!

– Thanks a lot for this moment man, hope we’ll see you soon on TCM !

Fuck yeah man! Thanks to you too 🙂

INTERVIEW

– Salut mec, merci d’avoir accepté notre proposition ! Comment vas-tu ?

Je vais bien ! Un peu stressé comme je t’ai dis un peu avant, mais ça va (rires) (Il se trouve qu’il sortait à peine d’une manifestation féminine contre Trump, autant vous dire que l’adrénaline et la colère étaient toujours un peu présentes ndlr)

– Donc, parlons un peu de ce magnifique chef-d’oeuvre que tu nous as offert il y a trois ans de cela. D’où est-ce que tout a commencé ? Une inspiration particulière ?

Intéressant.. Je pense qu’il y a énormément à dire à son sujet, et d’autant plus aujourd’hui grâce au recul que j’ai pu prendre. C’était le résultat de l’accumulation de sentiments travaillant en synergie pour exprimer ce qui me tient à coeur : la tendresse brute. Durant cette période, je me suis vu déménager et partir pour une plus grande ville, ce qui m’a amené à ressentir beaucoup de nouvelles choses et vivre de nouvelles expériences. Tout ça a pris forme sous cet EP je pense.

– Je dois admettre que dès la première écoute, j’ai tout de suite été impressionné par la qualité des sons que tu utilises et la façon dont tu les orchestres tous ensemble. Combien de temps t’as pris la réalisation de « Fragile » ?

Il m’a fallu 2 à 3 semaines pour le terminer. Quelque chose comme ça. Cela a été vraiment rapide.

– Evidemment je n’oublie pas les deux autres tracks de « Fragile » ! Ils sont tout aussi géniaux, mais quelques peu différents. Est-ce que tu as ressenti quelque chose de particulier concernant « Drowning In You » ?

Hmm… Pas vraiment. Enfin dur à dire. Tous les morceaux sont nés d’une même idée mais se sont formés chacun à leur manière. « Drowning In You » a été le plus long à venir par contre.

– Vraiment ? Pourquoi ?

Au début, j’ai failli abandonner sa composition. Quelque chose me dérangeait, ne correspondait pas. Cela m’a pris beaucoup de temps, d’écoutes et de modifications pour réussir à le sortir comme je l’entendais.

– Cet acharnement a payé par ailleurs ! Trois ans plus tard et avec le recul que tu as pu prendre, dis-moi ce que tu penses de ton morceau.

En le réécoutant, je fais attention à tous les détails et me rends compte de tout le temps que j’ai passé à perfectionner chaque son. Je ne l’écoute vraiment pas souvent pour être honnête et ne ressens pas la même chose que lors de sa création. Mais malgré tout, je sais que ce sera toujours une partie qui représente quelque chose de fort que j’avais besoin d’exprimer.

– Ce morceau évolue sous une forme très libre, peu conventionnelle. Qu’est-ce que tu peux nous dire à ce propos ?

Merci mec, je prends ça pour un compliment ! Je ne sais pas, je ne pense pas avoir réinventé quoique ce soit, mais je dois dire que j’aime m’amuser avec ce que j’ai (rires).

– Oui, c’en était un, j’adore voir des artistes sortir des sentiers battus et offrir ainsi de la « vraie » musique.

Ahahah toute la musique est « vraie » frérot !
Tous les gens sont extraordinaires, toutes les expressions sont magnifiques. Mais ok d’accord… Parfois, il y a vraiment des merdes remplies de mauvaises « vibes » qui voient le jour… Et ça ne devrait pas.

– Mec, s’il te plait… Dis-nous à quelle magie as-tu eu recours pour faire des samples de Beyoncé et Jay-Z un truc si cool ?

(Rires) Je ne sais pas si « cool » est le bon mot. A vrai dire, il est tellement utilisé. Mais j’imagine que… Ce n’est pas si différent que de faire sonner une 808 de manière cool alors qu’elle a été utilisée des milliards de fois ! Bien utilisé, ça tape dur !

Comme je l’ai dit précédemment, pour moi, « Drowning In You » est probablement l’un des meilleurs morceaux que j’ai entendu ces dernières années. Est-ce que de ton côté, un morceau t’a réellement marqué ?

Laisse-moi réfléchir une seconde… Il y a bien quelques morceaux qui m’ont réellement touché, et qui a chaque écoute, me ramènent toujours dans un endroit vraiment spécial à mes yeux… Même des années plus tard.

« Zomby – Test Me For A Reason » et « Omar S – Day »

– Et pour finir, que penses-tu de ce remix ?

Oh wow, il a vraiment tout déchiré ! J’adore. Il est bien plus jeune que moi. C’est un honneur de voir que quelqu’un de cet âge, avec un public totalement différent, a su prendre quelque chose que j’avais créé et lui apporter un nouveau sens pour le proposer à une nouvelle audience. Je trouve que c’est vraiment ouf !! Ce mec est un tueur (rires).

– Merci beaucoup pour ce super moment mec, j’espère pouvoir te revoir dans TCM bientôt !

Putain oui mec ! Merci à vous 🙂

Links

Pascäal // SoundCloudFacebookTwitterSite



About the Author

Robin
Maitrise l'art ancestrale du Kamehameha // robin@the-chemistry.net




 
 

 

Intersport défie Vivaldi avec #RunTheSpring

INTERSPORT lance une campagne digitale destinée aux runners. INTERSPORT, leader mondial de la distribution d’articles de sport, s’adresse aux sportifs de tous niveaux et les invite à se dépasser à […]
by Marlène Daisy

 
 

Coup de coeur sur le Voxel Art de Sir Carma

Place à votre côté geek mes chimistes ! Après la naissance du Pixel Art issu des jeux 8-bit des années 80-90, une nouvelle forme de graphisme devient de plus en […]
by AntoinePlu

 
 

« NIN » le nouvel EP de Senbeï made in Japan

Parfois, tu reçois une promo, t’es pas trop certaine de comprendre le concept immédiatement, puis tu tombes sur une petite merveille avec des mots comme « Hip-Hop, sonorités asiatiques, électroniques, […]
by Marlène Daisy

 

 

Olow x Steven Harrington : le sens du détail dans l’ADN de la marque

Nous suivons « Olow » depuis maintenant 5 ans exactement et c’est bien l’une des rares marques dont la sortie d’une nouvelle collection nous excite toujours autant ! Mais on […]
by Marlène Daisy

 
 

Neue Grafik – Solal EP, retour sur un vinyle de grand cru millésimé

Petite envie de vous faire partager ou redécouvrir (pour les connaisseurs) aujourd’hui quelque chose « d’hexagonal », de taille à pouvoir vous faire a minima trémousser délicatement un chaleureux matin […]
by David

 



0 Comments


Soyez le premier à commenter!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *