The Chemistry Magazine : Online magazine covering music, art, fashion and more
Online magazine covering music, art, fashion and more


Music

20 décembre 2016

« Echoes From The Future », ou la distribution de claques par « ELK »

More articles by »
Written by: Robin
Étiquettes : , , , , , ,
« Echoes From The Future », ou la distribution de claques par « ELK »

Artiste : ELK
EP : Echoes from the Future
Label : Rooftops Horizon
Released : Dec 16, 2016
Disponible sur : iTunes, Spotify, Deezer

Aujourd’hui mon chimiste, retour sur une valeur sûre. Quelques mois auparavant, on te parlait de la dernière compil’ de « Rooftops Horizon », ce fameux label Trap/Future Parisien qui crie un peu plus chaque jours son amour pour la basse. Je ne me cache pas de vous dire que je l’affectionne tout particulièrement de par la mentalité plutôt élitiste du Crew, qui leur fait toujours privilégié la qualité à la quantité. De fait, on ne se retrouve pas avec un label de beauf qui pense que balancer un son par jour, ça va faire de toi le nouveau KingTrap de SoundCloud.

Dieu merci.

Bref, nouvelle expérience pour eux car ils viennent tout juste de sortir leur tout premier « EP sous label », tout droit venu d’un jeune Niçois : Elkamix (ELK pour les intimes). Là je vais pas passer par quatre chemins, ELK c’est clairement de la Future Trap dans toute sa splendeur, et cet EP n’en est que la démonstration par A + B. La basse est lourde, les mélodies prenantes et le sound design derrière irréprochable, mais on reviendra sur tout ça un peu pus tard. Petit point à préciser avant toutes choses, le jeune niçois n’est pas bien vieux dans le game puisqu’il opère à grand coups de basses chirurgicales depuis un peu moins de deux ans, et affiche pourtant plus d’une quarantaine de tracks à son actif, solo ou en collaboration. Comment ne pas le traiter d’hyperactif après ça ?

Sale hyperactif. Voila.

Bon parlons un peu de cet EP si vous le voulez bien. Divisé en 6 tracks, « Echoes From The Future » porte plutôt bien son nom. Parti exploré les contrées futuristes mais dangereuses de ce style, ELK enchaine les uppercuts du droit et high kick commando à chacun de ses tracks. Mais pourquoi « dangereuses » me direz-vous ? C’est bien simple, je suis un grand fan de ce style et c’est bien pour ça que je peux vous dire que chaque jours des milliers (voir plus) de tracks Trap Future sortent sur SoundCloud, et je peux vous avancer sans honte que dans tout ce flood de morceaux, il y a une belle pelletée de merde. C’est donc à manier avec grande précaution pour éviter de sortir des morceaux, certes gavés de basses, mais dénués de personnalité. C’est là que ELK sort du lot et devient intéressant…

1. How You Feel (Ft Anh, Akay, Juwn)

Track d’intro à l’EP et sûrement un de mes préférés. ELK plante le décor à l’aide de Anh, Akay et Juwn et sort ainsi un bon gros track Trap/Rap comme on les aime. Inspiré du track original de Juwn, ELK a su le revisiter et le faire glisser tendrement dans le monde de la basse décomplexée. J’adore.

2. Sad Paris

Deuxième track, deuxième univers. Cette fois-ci le jeune niçois nous fait sombrer dans quelque chose de plus dur, plus dark. Une mélodie aux sonorités très organiques se chargent d’hypnotiser l’auditeur pendant que les drums galopent tout le long sur un rythme Hip/Hop. L’impression de se retrouver face à un alien et de taper la discute avec ? Ouais, voilà comment je pourrai décrire le track en quelques mots.

3. Fallen (Ft Akay)

On peut dire que Fallen aurait pu être le titre éponyme de cet EP tant il résume à merveille ce « Echoes From The Future ». On perd pas de temps, après une intro progressive, le kick frappe plein fer et déverse toute la basse par la même occasion, tandis que la mélodie se promène sur quelques notes tout aussi efficaces. À ce moment précis, on ne peut pas être plus dans le vif du sujet. Belle claque.

4. Prism

Pour le quatrième track, ELK vient contraster avec le morceau précédent en délivrant cette fois-ci quelque chose plus axé Future. Synthés saccadés et une basse glissant d’octaves en octaves sont donc au menu du jour et viennent prouver que le jeune homme sait jouer avec les mélodies. Ca c’est bon ça.

5. Pumice Stone (Ft Ax.l)

« Pumice Stone » est pour moi le morceau le plus intriguant de l’EP. Je me retrouve un peu con à dire ça car je ne saurai vraiment vous expliquer pourquoi ahah ! La mélodie orchestrée par cet ensemble de cuivres rend le track épique et les accords utilisés m’interpellent à chaque fois. Je ne peux donc que vous conseiller d’aller l’écouter par vous-même et ainsi vous faire une idée de la chose !

6. Rise Set

Nous voici donc à la fin du voyage, et ELK nous quitte sur ce beat qui transpire le Hip/Hop de part le rythme et la basse utilisée. Oubliez la Trap pour ce petit « au revoir », ici toute la pression redescends et Elkamix nous quitte en nous envoyant pleins de petits bisous de gangster. Mais pas trop quand même, c’est Nice quoi.

Aller bsx ❤️


Rooftops Horizon // FacebookSite

ELK // FacebookSoundCloudInstagram



About the Author

Robin
Maitrise l'art ancestrale du Kamehameha // robin@the-chemistry.net




 
Les articles
 

 

« NIN » le nouvel EP de Senbeï made in Japan

Parfois, tu reçois une promo, t’es pas trop certaine de comprendre le concept immédiatement, puis tu tombes sur une petite merveille avec des mots comme « Hip-Hop, sonorités asiatiques, électroniques, […]
by Marlène Daisy

 
 

Neue Grafik – Solal EP, retour sur un vinyle de grand cru millésimé

Petite envie de vous faire partager ou redécouvrir (pour les connaisseurs) aujourd’hui quelque chose « d’hexagonal », de taille à pouvoir vous faire a minima trémousser délicatement un chaleureux matin […]
by David

 
 

« Drowning In You », ou « l’eargasm » absolu

Mention un peu spéciale aujourd’hui mon chimiste, je dois l’avouer ! Figure-toi que je suis parti à la rencontre de quelqu’un d’assez spécial pour moi. En effet, il y a […]
by Robin

 

 

« Rooftops Horizon », back at it again.

Bon maintenant mon chimiste interdit de dire que tu ne les connais pas. Nos parigos de « Rooftops Horizon » ce n’est pas la première fois que tu m’entends parler […]
by Robin

 
 

Tell : « Love Story » EP, le nouveau « Tell Gate »

Pour cette chronique, je vous conseille mes chimistes d’éteindre votre téléviseur… Entre deux bûchés (ou buchettes) médiatiques sur un problème de moralisation de la vie politique ou de rationalisation des [&...
by David

 



0 Comments


Soyez le premier à commenter!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *