The Chemistry Magazine : Online magazine covering music, art, fashion and more
Online magazine covering music, art, fashion and more


Interview

30 novembre 2011

Interview #1 – Make The Girl Dance

More articles by »
Written by: Marlène Daisy
Étiquettes : , , ,

Pour cette première Interview décalée, j’ai fait appel au groupe « Make The Girl Dance« 
« The Chemistry » a souhaité vous faire plaisir et vous offre une interview exclusive en deux parties ! Un peu de suspense ne faisant pas de mal, je vous laisse apprécier la suite de l’article avant de retrouver l’interview, juste après l’analyse approfondie de leur premier album: 

Autant le dire tout de suite, l’album a été structuré avec beaucoup d’attention. Le 1er tiers est plutôt pop-rock et aboutit à une première rupture avec le track « Sleeping Daisy« , première berceuse électro de l’album. Le deuxième tiers annonce une couleur électro qui monte progressivement en intensité jusqu’à la deuxième berceuse, représentée par le morceau « Sparkling Clarence« . Enfin, le dernier tiers dévoile une ambiance électro beaucoup plus dark et trashy, dans la continuité de l’album, pour finir sur la chanson la plus rapide « Tchiki Tchiki Tchiki ».

Lorsque nous avons à faire à une structure aussi bien développée, il est alors facile de changer l’ordre d’écoute de manière à personnaliser l’approche de l’album. C’est pourquoi, je peux vous conseiller d’écouter ce dernier de manière à mettre en avant la progression électro afin de finir sur une note plus douce, en enchaînant les deux transitions (tracks 5 et 10).

Cela permet également de se rendre compte que Pierre et Greg sont capables de produire des morceaux variés, fournissant au final un album très éclectique. Nous sommes donc assez loin du cliché purement « électro-commercial » auquel on aurait pu s’attendre, véhiculé par leurs précédents buzz.

Cet album doit donc permettre d’apprécier plus en profondeur le travail des deux artistes et vient à point nommé pour abandonner des à prioris, dans le but de profiter entièrement de cette sortie remarquée.

Album Disponible: iTunes, fnac, Amazon

 

Maintenant que vous avez pris conscience de l’ambiance de l’album, voici pour vous l’interview promise de « Make The Girl Dance » :

Interview

On connaît tous « Make The Girl Dance » (MTGD) mais finalement peu de choses sur vous… Pouvez-vous vous présenter?

Pierre : Je m’appelle Pierre et je suis le plus gras des 2. Je reste quand même un mec super bien foutu et j’ai des cheveux.
Greg: Je suis Greg, le mince tatoué mais sans cheveux. Je suis aussi le plus jeune des deux.

Le Single « Baby Baby Baby » a fait un véritable buzz. Aviez-vous prévu un tel succès ? Comment l’avez-vous vécu?

Pierre : chez nous rien n’est jamais prévu. On est très passifs. On s’est laissé porter par nos idées, nos envies, nos désirs j’ai envie de dire. Et puis parfois on a eu de bonnes idées, ou du bol. Du coup le buzz de « Baby » nous est tombé dessus. Je le trouve pour ma part encore aujourd’hui très exagéré mais tant mieux. Pendant les 3 premiers jours on a eu l’impression d’être les rois du monde. D’être riche. Mais en fait les clics sur Internet ça ne rapporte pas d’argent alors on s’est calmé assez vite.
Greg: Grave, on a même été surpris de l’ampleur que ça prenait. Mais ce qui était le plus surprenant c’était qu’on a jamais revu nos taffs d’avant. Ca s’est arrêté du jour au lendemain, emporté par le clip et la tournée qui s’est construite derrière.

Après un tel engouement, toujours présent, n’existe-t-il pas une certaine pression sur vos épaules pour maintenir l’attention du public concernant vos futures productions ?

Pierre : on a eu cette petite pression pour le 2ème clip. Même si on s’en est défendu. Alors on s’est un peu creusé la tête pour faire un autre clip cool. Avec Kill Me on a fait 1 million de vue assez vite. Dès lors on s’est dit « voilà ça c’est fait ». Et on s’est enlevé la pression. En même temps on fait toujours les choses par plaisir donc peu de pression.
Greg: Là on est en train de réfléchir au 5eme clip, et on ne pense qu’au fait de trouver une idée fun et qui nous excite à tourner. Pas du tout à faire un buzz.

Vous venez de sortir un album « Everything Is Gonna Be Ok In The End ». Pouvez-vous nous en parler ?

Pierre : non.
Greg: Ah ah, si si. On est super fier d’avoir été au bout de cet album. Ce n’était pas simple de le faire à deux. J’écris de la musique depuis toujours, mais là, il fallait confronter nos deux visions sur 15 titres pas juste sur un single. Du coup, y a eu des fights, des trucs d’égo, c’était parfois un peu lourd à porter, mais on a finalement réalisé un matin que les 15 titres étaient dans la boîte et qu’on pouvait penser à la suite. Ca reste un album qui surprend car les gens s’attendaient à plus de turbines et d’électro. Alors qu’en fait il y en a qu’un tiers et le reste c’est de la pop music.

D’où tirez-vous votre inspiration pour composer? Avec quel matériel travaillez-vous?

Pierre : on s’inspire de plein de choses. Qu’on écoute, qu’on voit. Des films, des chansons, des univers. Parfois on galère un mois sur un bout de morceau pour faire de la merde, une autre fois on écrit un morceau en 1 journée. Il y a des morceaux de l’album inspirés de films de Clint Eastwood, de voyages en Corée, de Lily Allen, de AC/DC, de Phoenix, de Carte Blanche.
Greg: Exactement ça. De mon côté, ça peut parfois être un son sur le synthé qui va me donner envie de faire un morceau avec. Mais sinon, c’est dans notre quotidien qu’on trouve notre inspiration.

Depuis le début de votre expérience musicale, quel a été votre meilleur souvenir ? Le pire ?

Pierre : les meilleurs, il y en a plein, sont souvent des expériences sur scène. Un set incroyable en Corée du Sud. Un autre à Singapour avec Empire of The Sun et Chemical Brothers. Un autre à Lausanne où le public a envahi la scène si bien qu’on a du arrêter de jouer. Les pires, il y en a plein aussi : un set au tout début à Reims avec 3 personnes dos à nous au bar. Un set à Londres à 5h du mat devant une salle vide avec un départ direct en train pour Paris dans la foulée.
Greg: Il y a eu aussi un set monumental à la sala Heineken à Madrid, c’était fou, des sets épuisants tellement le public était chaud à Bordeaux, et dans le négatif un set devant 20 personnes dans une salle de 800 personnes à Bucarest.

Quelles sont vos influences musicales et vos artistes préférés ?

Pierre : J’aime les extrêmes. La folk très triste ou le rock et l’électro énervés. D’Elliott Smith, Simon and Garfunkel, Sufjan Stevens à Drivepilot, Cyber Punkers, Rage Against the Machine.
Greg: Je viens d’abord du hip hop et aussi bizarre que ça puisse paraître du jazz. Du coup, autant Onyx, Public Enemy, Keith Jarrett. Après, beaucoup d’electro, Forss, Etienne De Crecy, Roni Size, Laurent Garnier.

Quels artistes conseillez-vous de suivre en ce moment? Avec qui aimeriez-vous collaborer ?

Pierre : j’aime bien ce que produit Drivepilot en ce moment. Et aussi Fukkk Offf. J’aimerais collaborer avec Lily Allen parce que je pense que c’est un génie.
Greg: J’aimerai beaucoup faire un titre avec Etienne Daho. Sinon bosser avec DSL, De Crécy, Kendrick Lamar. Tout ça quoi. Bon Iver aussi évidemment.

Maintenant que les questions conventionnelles ont été posées, on va se rendre du côté obscur de la Force avec une interview décalée de « Make The Girl Dance » ! Aucune censure ne sera appliquée et ‘The Chemistry’ tient à préciser qu’aucun lapin n’a été violé pendant cette entrevue !

De vous deux, qui fait la femme ? (niveau production j’entends… ou pas)

Pierre : Greg est plus soumise. Pourtant il reste très viril même avec une perruque.
Greg: Oui je reconnait être la soumise avec Pierre. Il est très autoritaire. Ca donne envie de s’allonger en premier.

Vous êtes-vous imposés des limites pour vos clips ?

Pierre : aucune. Juste ce qu’on trouve de bon goût. Et il y a des choses sales qui peuvent être de bon goût.
Greg: Je pense pareil. On pourrait tourner des trucs très sexe tout en gardant une distance ou un angle qui font que ça va être fun et pas vulgaire. Moi la limite ça peut être la vulgarité.

Quelle est votre position préférée ? (musicalement… ou toujours pas)

Pierre : j’aime bien jouer à droite de Greg.
Greg: J’aime jouer à gauche et me mettre derrière lui, passer les bras sur des épaules et faire des signes au public. Ca j’aime bien.

« Papa, pourquoi dans la vidéo y a des filles toutes nues dans la rue ? » Qu’est ce que vous répondez ?

Pierre : « c’est pas moi c’est ce con de Greg ».
Greg: « Tu verras dans 20 ans, tu seras fier de voir que ton père mettait des filles nues dans des clips, c’est moins chiant que les tafs de tous les papas de tes potes. »

Quelle importance accordez-vous à la partie visuelle de vos clips vidéo, souvent provocateurs ?

Pierre : c’est pas tellement l’idée de provoquer qui nous motive. Nous ne sommes pas du tout un groupe à message. Mais on tient à faire des clips différents des clips à la con avec un mec qui joue et des gens qui dansent au ralenti. Des clips avec une idée. Pas forcément l’idée du siècle mais une idée.
Greg: Soit c’est esthétique, soit c’est percutant, mais faut juste qu’on s’amuse à l’écrire et à le faire.

Vous êtes restés relativement soft dans votre dernier clip, cela a-t-il un rapport avec le fait que vous ayez perdu vos organes génitaux durant le projet ?

Pierre : tu dirais pas ça si tu voyais Greg tout nu.
Greg: Seules les poupées nous représentant ont perdu leurs organes génitaux. Nous sommes encore capable d’enfanter.

Question Bonus : êtes-vous pour ou contre une augmentation de la taxe à la pompe ?

Pierre : pour.
Greg: En ce moment, je dirais contre.

Question Bonus 2 : No zob in job ?

Pierre : pour
Greg: Quand tu tournes avec Pierre et que tu le vois en caleçon avant d’aller au lit, difficile de faire sans. Donc, pour.

 

 

« The Chemistry » a encore une dernière surprise pour vous : on offre à l’un ou l’une d’entre vous la possibilité de repartir avec l’album « Everything Is Gonna Be Ok In The End » de « Make The Girl Dance« , encore tout chaud, dédicacé par Greg et Pierre themselves !! Il vous suffit pour cela de suivre les conditions de participation ci-dessous :

il vous suffit de déposer un commentaire concernant cet article. Un tirage au sort sera alors effectué parmi tous les commentaires, sous le contrôle de notre huissier-chimiste, qui déterminera l’heureux gagnant ou l’heureuse élue

Pour conclure cet article, toute l’équipe de « The Chemistry » se joint à moi pour féliciter la venue prochaine d’une petite princesse qui aura le courage d’avoir Greg comme Papa et nous souhaitons donc adresser nos meilleurs voeux à toute la petite famille !



About the Author

Marlène Daisy
Créatrice. Promos - Partenariats: daisy@the-chemistry.net




 
 

 

Xendera est LA nouvelle application qui va te motiver (enfin normalement) !

Xendera c’est quoi ?! Ça signifie « chemin » en basque et ça se prononce « chendera ». Bon déjà avec cette petite explication, tu auras moins l’air d’un con […]
by Marlène Daisy

 
 

Donarra – Les Sentiments De Shiva EP : « Namasté »

Si l’on pensait un jour que le Dieu Shiva s’adonnerait à se laisser porter par une rythmique musicale orchestrée par le marseillais Donarra sur ce moyen format intitulé « Les […]
by David

 
 

Les coupe-vents les plus sympas du printemps !

Qui a dit que le K-way était has-been ?! Cette célèbre veste synthétique des années 90 que tu n’osais mettre qu’en dernier recours, cette même veste dont tes parents te […]
by Kevin.V

 

 

Brian Donnelli aka Kaws : ce blaze qui veut dire beaucoup.

Qui est Kaws ? je suis sûr que tu as déjà entendu parler de ce patronyme si tu t’intéresses un peu au monde de la basket… mais le connais-tu vraiment ? […]
by Kevin.V

 
 

Découverte/20 – Geoffroy, la claque musicale venue du Canada.

Ha le Canada ! Son climat typique des meilleurs congélateurs, des meilleurs rayons électroménagers, sa gastronomie qui en fait baver plus d’un et ses artistes musicaux si chers au cœur […]
by Pieral

 



19 Comments


  1. Mulin

    fraicheur fraicheur


  2. Eva

    Merci pour cet article !
    Votre magasine semble très prometteur !


  3. Vraiment sympa la partie « interview décalée ».


  4. « J’aime les extrêmes. La folk très triste ou le rock et l’électro énervés. D’Elliott Smith, Simon and Garfunkel, Sufjan Stevens à Drivepilot, Cyber Punkers, Rage Against the Machine. » mmmmh

    Ca fait plaisir de revoir tes article Daisy, qualité !


  5. mathieu

    Dommage l’interview sonne avec un gout de déjà vue.


  6. Interview Au top, très bon début en effet 🙂


  7. Kanbatsu

    Sympa cette petite interview ! J’ai beaucoup aimé le « non » de PM en réponse à « Pouvez-vous nous parler de votre album ? »


  8. Romain

    – Vous venez de sortir un album « Everything Is Gonna Be Ok In The End ». Pouvez-vous nous en parler ?

    Pierre : non.


  9. Thibault

    Très bonne interview ! 🙂


  10. Bastien

    Sympa les questions bonus, dans l’ensemble super interview.


  11. Tony Beat-Digger

    sympathique interview mais surtout j’ai trouvé extra certaines questions :p


  12. Erik

    Une très bonne lecture. je partage:-)


  13. Bastien

    Salut, sympa l’interview décalée…


  14. Vincent

    C’était très cool, très sympa, surtout le moment où ils parlent de leur tendance à se caresser la nuit.


  15. bon aller je tente ma chance !
    interview sympa aussi 🙂


  16. Victor Bodar

    Très bon album à écouter sans modération ! Meilleur voeux à Greg pour sa fille !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *