The Chemistry Magazine : Online magazine covering music, art, fashion and more
Online magazine covering music, art, fashion and more


Art and Design

23 avril 2014

Retour sur le coup de fouet télévisuel français : « Tokyo Reverse »

Vous le savez, le 31 mars 2014, France4 a bouleversé le PAF avec la toute première expérience de SlowTV dans l’Hexagone. Sur cette grande débâcle tumultueuse à défilé un cortège de qu’en dira-t-on, plus aisément encore grâce à un contenu interactif.

En bref… 

Alors que les pays scandinaves raffolent de ce type de balade médiatique, France4 introduit la « télévision lente » en exposant les déambulations d’un homme sur les trottoirs de Tokyo pendant 9h10 dans le but de rompre l’infâme ronron théâtral dont s’abreuvent les français d’un regard vide. Et, puisque l’humanité se pend à la toile, « Tokyo Reverse » renverse également les criminels préférés du temps avec des posts de pensées en direct sur Facebook, Twitter, Vine ou Instagram. 
Pour les plus téméraires, les ondes radiophoniques diffusaient la composition de Francesco Tristano accompagnant le projet en simultané et durant pas moins de 6h sur Radio Nova.

Une initiative ambitieuse, étonnante et risquée pour la petitesse de la tolérance et de la reconnaissance française : « Ah ben tiens, des chinois qui marchent à l’envers pendant 10h, elle est belle la France. Bien un truc d’artistes ça. ‘Sont passés où Louis et Joséphine? ». Une élégante performance visuelle, télévisuelle, conceptuelle, auditive qui a fait taire le silence et a autorisé la déferlante verbale des réflexions françaises sur ce programme. En voilà un magnifique combat d’opposition de réflexions pas toujours réfléchies. Pendant plusieurs jours, les réseaux sociaux ont projeté une séance incroyable de prise de parole à propos du fameux « Tokyo Reverse ».

 


Après cette vague aussi aveuglante qu’étouffante, The Chemistry décide de revenir sur l’événement le plus spectaculaire, la claque la plus monumentale que la France, confortable dans son canapé ait pu se prendre et cherche à comprendre ainsi qu’à soulever le pourquoi du comment du pourquoi.

Questions-Réponses

Sans vouloir regrouper des informations trop profondes et explicites, par crainte de ne faire que façonner l’opinion, La Chimie a recensé les explications essentielles auprès de SANDL = Simon Bouisson et Ludovic Zuili, les auteurs et réalisateurs du Tokyo en Verlan :

Tokyo Reverse, d’où vous vient cette idée ? 
Tout part d’une envie de faire de la slowTV de la part de France 4. Nous connaissions les SlowTV Norvégiennes, avec caméras embarquées sur des trains, nous voulions une version plus humaine et urbaine…

Urbain, d’accord, mais pourquoi Tokyo ?
Pour que notre concept marche il faut du monde !
Mais aussi, quand il fait nuit à Paris il fait jour à Tokyo. Ainsi le spectateur a une impression de « direct » quand il regarde le programme sur France 4.

Et finalement, que raconte ce film ? 
Que le monde va dans le mauvais sens ? Qu’il faut prendre son temps ? Nous laissons libre cours à l’imagination du spectateur. 
Mais aussi faire danser la ville, jouer sur les flux humains et donner à voir différemment.

Les réactions ont été nombreuses, que comptiez vous susciter chez celui qui le regarde ? 
Nous espérons l’hypnotiser… Qu’il regarde pourquoi pas les neuf heures ! Voici de nouveaux extraits avec la musique composée en live sur le programme, elle a un rôle absolument prépondérant. Notamment grâce à Francesco Tristano chef d’orchestre de la soirée musicale.

Comment ça marche ? Quels procédés de réalisation avez-vous mis en œuvre ?
Ludovic marche à l’envers, une petite oreillette pour le guider. Nous avons tourné 18 plans séquences de 30 minutes assemblés ensuite sans que cela ne se voit.

Combien de temps de réalisation vous a-t-il fallu ? 
Nous avons consacré une semaine complète à Tokyo pour pouvoir mener à bien notre création.

Qui êtes vous vraiment ? 
Un jeune duo de réalisateurs, passionnés par l’image, les villes et les découvertes.

Les critiques négatives ont fait flot, qu’auriez-vous à répondre à ces arguments faciles qui ont été jetés ? 
La nouveauté n’est pas au goût de tout le monde. Mais quand on nous dit « la place de ce film est dans un musée pas à la télé » on est ravis !

Des projets à venir ?
De nouvelles visites de villes de façon inattendues et des projets de fictions interactives.



En somme, et au-dessus d’une simple recopie inversée d’un type qui marche à l’envers, SANDL a mis en scène un monde vaguant de pied ferme dans une direction erronée. Un voyage palpitant qui brise les conventions, qui prouve une faille dans l’existence même du comportement humain. C’est avec du recul qu’il faut appréhender ce projet qui brûle le rejet de l’art par l’ignorance de la télé. Pensons un peu à ce qui se dit derrière ce qui se vit devant nous. 
Virez-moi ces familles en or, ces fausses balades en terres déjà connues, ces séries ringardes. Secouez, par pitié, mamie qui construit son caveau en engloutissant son TVMag toute la journée. Appelez nous à rêver, à penser, à apprendre.



About the Author

Corentin Salignat.Muchacho
Publicitaire étudiant, je connais et jouis de la joie d'être condamné à L'idée. À mes heures perdues, j'embrasse les mots, dans le cou et dans le dos. Goûteur amateur, ce sont la musique et les arts graphiques qui me réunissent là........................................ Mail : corentin@the-chemistry.net




 
 

 
The Chemistry TV logo

Grande annonce : The Chemistry Magazine devient The Chemistry TV

Yo les nazes ! Comment ça nous avons disparu ? Le sourire au lèvres, certains nous croyaient déjà morts, en imaginant la fin des rebelles de la blogosphère ? Il […]
by Marlène Daisy

 
 

Nouveau level de franchi pour « Manifesto »

Manifesto… Manifesto.. Et oui mon chimiste tu as déjà entendu ce nom quelque par chez nous… Il y a de ça quelque temps je le classais au rang de « […]
by Robin

 
 

Organic Chemistry #15

Tatouages, photographies, typographies… Tous ces mots, activités ou passions, sont peut-être différents pour vous mais en réalité, ils se rassemblent tous sous les mêmes thèmes entre créativité et partage. Depuis [&h...
by Marlène Daisy

 

 

Organic Chemistry #14

Tatouages, photographies, typographies… Tous ces mots, activités ou passions, sont peut-être différents pour vous mais en réalité, ils se rassemblent tous sous les mêmes thèmes entre créativité et partage. Depuis [&h...
by Marlène Daisy

 
 

L’eSport & Overwatch : The Chemistry soutient AvecLe6 !

T'étais pas prêt à ce qu'on soit supporter. C'est pas grave, on t'aime toujours, mais pas autant que AvecLe6.
by Pieral

 



0 Comments


Soyez le premier à commenter!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *