The Chemistry Magazine : Online magazine covering music, art, fashion and more
Online magazine covering music, art, fashion and more


Interview

9 août 2016

Une interview dans le « STURFU »

More articles by »
Written by: Robin
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Aujourd’hui dans The Chemistry Magazine, on est parti à la rencontre du jeune montpelliérain « Stu », qui nous régale depuis déjà plus d’un an grâce à sa recette gagnante de Trap/Future-énervé-du-bulbe. En effet, Louis (ouais, il a un vrai nom aussi) s’est construit au fil des mois une réelle identité, et voit aujourd’hui sa notoriété grimper d’un échelon en ayant dépassé les 10.000 followers et plus de neuf cent milles écoutes sur son soundcloud. On lui a donc demandé sa recette secrète…

Interview 

– Hey Stu, « Wassup » ?

Yo, ça va bien ?

Nikel ! On va rentrer direct dans le vif du sujet t’as vu, « pas l’temps d’niaiser ». Tu composes depuis maintenant plus d’un an c’est ça ? Qu’est ce qui t’as amené dans le monde de la trap vénère ?

Ça fait maintenant deux ans que je produis sur ableton et ce qui m’a fait rentrer dans le monde de la trap ? Sûrement le rap, le hiphop, puis le rap d’Atlanta qui m’a forcément influencé au début.

On peut réussir à discerner dans tes sons quelques inspirations du style HUCCI, Stookie Sound mais aussi dans certains tracks pas mal de jazzy/électro à la Sam Gellaitry etc… Je me trompe ?

HUCCI pour l’inspi. Surtout, Stookie qui étaient surtout les personnes qui m’ont fait rentrer dans ce monde. Mais je me suis vite tourné vers quelque chose de plus mélodique, avec des synthé., piano, guitare (etc…) comme Sam G forcément ;). Mais de nos jours, tellement de petits artistes peuvent devenir ton inspiration, des personnes inconnues dans ce « game » mais qui sont très talentueuses, d’où mon EP collab : « DUALITY »

– En parlant de ton EP « Duality », on a remarqué qu’il était essentiellement farçi de collab, tu préfères ça que bosser en solo ?

Effectivement, cet EP est constitué SEULEMENT de collabs. J’avais énormément de sons commencés, presque finis ou débutés et je me suis dit qu’un EP avec des petits gars émergeant pouvait être sympa. D’ailleurs, je prends une pause sur les collabs, je travaille actuellement sur trois sons en solo, mais je prends aussi le temps de les travailler à la perfection avant de les sortir.

– D’ailleurs, on a remarqué que tu sortais tes sons à une fréquence assez folle, tu prends quoi comme » drogue » pour être aussi productif ??

Hahah, la musique est une drogue en fait… La journée, j’étudie en plus dans une école d’ingénieur son/ sound design, et a peine rentré chez moi, je me colle sur ableton. Chaque jour, je découvre des musiques plus folles les unes que les autres ce qui me motive à travailler d’autant plus. En soi, j’ai 450 sons privés sur mon soundcloud jamais sortis et qui ne sortiront jamais non plus. Oups non, 900 en fait ahah (Photo)

13775622_1086146788139489_8471393717800874153_n

– La collab. de tes rêves ?

Montell2099 / Montebooker / Smino / Gravez

– Pour ce qui est de tes lives, on a vu que tu commençais à être plutôt actif, t’as encore quelques dates sympas à venir ?

J’ai une date le 14 juillet au ROCKSTORE à Montpellier !

– Dieu sait que le Rockstore book que du bon en plus… Ton artiste préf. du moment ?

Hmm très compliqué cette question ahah, je ne saurai te donner une réponse… Mais sûrement un des quatre que j’ai cité plus haut.

– On a parlé de ton « envie de solo » un peu plus haut, tu as des projets en tête pour « Stu » ?

Je travaille avec un ami rappeur (SCAR) en ce moment. D’ailleurs, on a enregistré sur wisdom, et on va clipper tout ça très rapidement. Sinon, trois projets sont en cours pour l’instant et pour le reste, j’essaye de bosser tous les jours afin de rester productif !

– Parfait mon petit gars mais avant de te laisser partir, la question cruciale : celle que tout le monde attendait depuis le début, plutôt kebab sauce blanche ou algérienne ?

Le mélange poto tu connais? La douceur de la blanche et l’algérienne pour relever le tout : classic shit !
Mais en vrai, je suis plus un « tacos boy »…

En tout cas merci à toi STU, ce fut un régal, on va continuer de suivre ton évolution de très près !

STU : Merci à vous, très bonne continuation !



About the Author

Robin
Maitrise l'art ancestrale du Kamehameha // robin@the-chemistry.net




 
 

 

« Drowning In You », ou « l’eargasm » absolu

Mention un peu spéciale aujourd’hui mon chimiste, je dois l’avouer ! Figure-toi que je suis parti à la rencontre de quelqu’un d’assez spécial pour moi. En effet, il y a […]
by Robin

 
 
Slow Hours Interview

Slow Hours: Ils sont beaux, ils sont chauds !

Salut mon chimicos comment ça va ? Aujourd’hui on est parti à la rencontre du tout nouveau crew français « Slow Hours » qui est en train de tout tabasser […]
by Robin

 
 

On a parlé streetwear avec les créateurs de la marque Flyzer

Hum ! Comme ça sent bon, tu le sens mon chimiste ? Ça sent les bons basics, ça sent le streetwear à plein nez ! Née en plein cœur de […]
by Kevin urkel

 

 

Rencontre avec Nicolas Reverdito, directeur de HIP OPsession

Après vous avoir présenté le festival HIP OPsession et sa programmation la semaine dernière, The Chemistry part à la rencontre de Nicolas Reverdito de chez Pick Up Production pour vous […]
by Marlène Daisy

 
 

Quand « Le Comptoir Auditif » nous propose son buffet à volonté.

Salut mon Chimicos, alors cette rentrée ? Je sais pas si t’as remarqué mais je pense que ton stream FB s’emplit peu à peu d’articles du style « Grosse vague […]
by Robin

 



0 Comments


Soyez le premier à commenter!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *